19/02/2015

Centre Culturel de Bamiyan - Projet primé.







Notre projet pour le concours international UNESCO - Centre Culturel de Bamiyan - Afghanistan est primé.
Nous adressons aux membres du jury ainsi qu'à l'équipe UNESCO Kaboul nos plus vifs remerciements de même que nous félicitons et souhaitons une pleine réussite au lauréat. 



Prise entre les hautes montagnes de l'Hindu Kush, sur le plateau central d'Afghanistan, la vallée de Bamiyan s'ouvre en un large bassin bordé au nord par un long défilé de hautes falaises rocheuses. Le Paysage culturel et les vestiges archéologiques de la vallée de Bamiyan forment un bien sériel composé de huit sites distincts dans la vallée et ses affluents. Sculptées dans les falaises de Bamiyan se trouvent les deux niches des statues de Bouddha géants (55 m et 38 m) détruites par les Talibans en 2001 et, au pied des collines entourant la vallée, d'innombrables grottes formant un vaste ensemble de monastères, de chapelles et de sanctuaires bouddhistes datant du IIIe au Ve siècle de notre ère. Dans plusieurs de ces grottes et niches, souvent reliées par des galeries, on trouve des vestiges de peintures murales et de Bouddha assis. Dans les vallées des affluents du Bamiyan il y a d'autres groupes de grottes, dont celles de la vallée de Kakrak à quelque 3 km au sud-est des falaises de Bamiyan, qui sont plus d'une centaine datant du VIe au XIIIe siècle, où subsistent les fragments d'un Bouddha debout de 10 m de haut et un sanctuaire avec des décors peints de la période sassanide. Dans la vallée de Fuladi, à 2 km au sud-ouest des falaises de Bamiyan, se trouvent les grottes de Qoul-i Akram et Lalai Ghami qui contiennent aussi des éléments décoratifs.


Notre projet est conçu pour honorer et contribuer à faire partager cet héritage culturel, paysager et historique de premier plan tout en offrant à la communauté de Bamiyan, à l’Afghanistan en général et aux visiteurs de passage un outil performant et enthousiasmant pour écrire collectivement l’Histoire à venir. 
Les planches du concours ici.
Plus sur ce projet ici.

Maitre d'ouvrage : UNESCO.
Équipe NDA :
Responsable de projet : Zoé Salvaire.
Avec : Agathe Culot, Anna Kampmann et Alexandre Ferron.
Traduction : Michael Katims.